• Delph

Jackie

"Tout commence par ce cliché romanesque de 77 où Jackie assise dans les coquelicots, regarde distraite son illustre inconnue d’acolyte, comme les jeunes filles en Fleurs d’Hamilton. Incapable de se déguiser en miroir, la photo a, au contraire orchestré une invasion très Made In France au style so glamour et chic. L’angélique a cédé du terrain aux couleurs exubérantes, aux ornementations, au fer forgé, à la dorure...clin d’oeil aux années folles.Côté chambre, le blanc pur résiste en douceur et triomphe avec Brel.".


Ça fait genre les textes pompeux métaphorés!!! J'ai presque honte quand je lis ces lignes bien commerciales... faut bien le dire, j'ai pas pris la tête des hotels & resort Hilton, je ne présente pas la suite Freddy Mercury, mais en même temps, je suis quand même un peu obligée de vendre mon rêve!


Dans les faits, lorsque nous avons investi la maison en février 2008, j'en avais ras la casquette du beige cucul la praline que je me traînais depuis mille ans. J'avais rapporté de périples suédois puis hollandais, des envies de design, de baroque, de scandinave. J'ai donc abandonné quantité de trucs dans la chambre de la mamie, l'encombrant au delà du raisonnable. Quand des hôtes me disent que je sais mettre les objets à la bonne place, ça m'amuse toujours un peu. Le truc fou quand même, c'est que cette chambre poubelle est presque tout de suite devenue la préférée de mes copines. Elles ont de drôles de goûts?! (non, je taquine).


Il faut être honnête, même avec toute sa poudre aux yeux, elle avait quand même bien besoin d'un coup de jeune... Un hôte allemand, a un jour parlé du "meuble de salle de bain". Comme nous ne percutons pas un mot d'allemand, il nous a fallu un certain temps et GoogleTranslate pour voir où il voulait en venir. Mea-culpa! C'est juste pour ça que Maman m'a donné ce superbe cadre doré en m'invitant à coller le miroir sur les deux blondes! Ça tient toujours à peu de choses.




Pourquoi Jackie?

Au commencement, c'était la chambre de la mamie, celle qui vivait là depuis la préhistoire à peu près. Tapissée du sol au plafond, elle portait extrêmement bien son nom.

Ensuite, elle a été un peu la chambre de Justine, la grande fille préférée (il n'en a qu'une) de Philippe. Dans la mesure où elle en a fait plusieurs, et qu'elle n'est restée dans celle-ci que le temps de désintégrer la salle de bain, elle ne lui a pas offert son nom!


Enfin, Maman est celle qui y a le plus séjourné.

Jackie, c'est pas Jackie Kennedy, c'est Jackie ma mère. Elle trouve que Jackie Maman c'est cucul (décidément), et voulait que j'affiche la Kennedy dans la chambre, mais ... non! En fait, Jackie Maman, c'est la super classe, si vous la connaissiez, vous feriez comme tout le monde, vous tomberiez amoureux!



Si je les retrouve, je posterai les souvenirs de nos grands aller-retour... La porte grinçante et centenaire exposée puis dégagée pour les besoin de l'histoire. Le lit ambulant, un coup à droite, un coup à gauche... et le turn-over presque incessant des meubles, lustres et autre vagabond!

VieuxCHENE.png

© 2020 by Delph. ALL RIGHTS RESERVED  |  +33(0)6 82 13 97 75  |  contact@bastide-vieux-chene.com